En quelques années BDA dont le siège se trouve à Valence a confirmé son statut d’intervenant de poids sur le marché de la distribution automatique en France. En effet, la société dirigée par Gilles Buffat son fondateur est entrée dans le club fermé des 15 premiers acteurs du marché. Une position qui laisse ce dernier quelque peu modeste dans la mesure où son axe de développement reste la constitution d’une offre centrée sur la proximité avec ses clients mais aussi de plus en plus du consommateur.

 

 

F&C Markets : BDA a connu ces dernières années une forte croissance. Comment l’expliquez vous ?

Gilles Buffat : Je crois que notre patience et surtout la constance que nous avons toujours tenue à cultiver auprès de nos clients, sont les facteurs de succès qui expliquent aujourd’hui le développement de notre activité. En effet, si nous sommes présents depuis 28 ans sur le segment du « vending » nous avons connu une phase de développement plus soutenue ces 5 dernières années. De Valence nous remontons aujourd’hui jusqu’à la périphérie lyonnaise mais nous descendons aussi jusqu’à Montpellier ce qui nous permet de décliner notre savoir-faire sur tout le couloir Rhodanien. Nous avons pris le temps de construire notre développement autour d’agences locales qui nous permettent de rester en contact quotidien avec nos clients et leurs spécificités. Nous exerçons une activité qui peut paraître simple (à savoir apporter un service de pause en entreprise), pour autant, elle nécessite de connaître les habitudes de chacun et d’être en capacité d’apporter une prestation sur mesure et avec une vraie rigueur. Je crois que nos clients reconnaissent cette notion de service que nous défendons et que relaie nos équipes et chaque collaborateur sur le terrain.

F&C Markets : Le métier évolue fortement et nombreux sont les nouveaux acteurs qui entendent jouer un rôle sur la pause en entreprise également. Quel est votre sentiment ?

G.B. : Il serait dommage qu’un secteur d’activité ne progresse pas ou ne connaisse pas des évolutions. En même temps il est important de bien prendre en compte la réalité des évolutions qui nous concernent. Que nous demandent aujourd’hui nos clients ? De participer autant que faire se peut à travailler la pause comme un instant de détente et de convivialité. Le bien-être au travail est une notion qui prend de plus en plus de place qui sein des entreprises. L’offre que BDA est à même de la proposer doit aller vers une gamme de produits et services qui contribuent à apporter une expérience de consommation nouvelle. Nous sommes en quelques sorte des « créateurs d’émotions » et c’est du reste notre slogan et nous y travaillons beaucoup en ce moment car apporter une expérience de consommation signifie une constance et une régularité de nos offres mais aussi d’être à l’écoute des tendances qu’expriment les consommateurs ou les comités d’entreprise et services généraux qui sont nos premiers interlocuteurs.

 

F&C Markets : Vous entendez par là une montée en gamme ?

G.B. : Nous devons apporter « plus » au consommateur final. Ce dernier est aujourd’hui utilisateur de solutions café qualitatives chez lui. Plus encore, il connaît et affectionne de manière croissante les boissons nomades et gourmandes type coffee-shop. Si vous prenez par exemple les étudiants, ils sont sensibles à de nouvelles formes de boissons, aux formats XL, aux marques qui sont synonymes de modernité et de plaisir. Autrement dit, nous devons aujourd’hui apporter des réponses à un public plus ouvert et peut-être plus exigeant. Nous avons chez BDA travaillé depuis plus de deux ans un redéploiement de nos offres commerciales et de nos approches en fonction des prospects que nous entendons satisfaire. Il a aussi fallu savoir innover en passant sur des concepts de machines à menus tactiles, sur des recettes produits café et spécialités café plus élaborées. C’est une valeur ajoutée qui nous a permis ces deux dernières années de répondre et de remporter des marchés souvent qualifiés comme « dédiés aux deux enseignes nationales ». Ces dernières sont connues et reconnues mais nous avons fait la démonstration qu’il est aujourd’hui possible de venir apporter une réponse client toute aussi séduisante pour apparaître comme un référent régional sur tout le couloir rhodanien.

 

F&C Markets : Le changement est bénéfique pour BDA ?

G.B : Le changement par principe n’est pas une finalité. Nous avons pour autant mis en mouvement la société sur une logique positive de montée en compétence. Nous travaillons aujourd’hui avec des partenaires et fournisseurs nationaux qui constatent le travail effectué et qui reconnaissent notre capacité à mettre en œuvre une prestation de proximité avec une approche qualité qui s’implémente. Nous appartenons également au réseau national Qualidea et contribuons aussi à travers lui, à la mise en œuvre d’une offre qualitative en collaborant avec les marques grand public. Nous allons prochainement travailler le paiement mobile en complément des offres traditionnelles ici encore en simplifiant le parcours d’achat de nos clients. Ce consommateur que certains présentent comme de plus en plus exigeant, connecté, sur-informé, entend en ce qui nous concerne, que nous lui apportions ses petits instants de plaisir quotidien avec si possible une quiétude dans ses modes d’achats et de plus en plus de fidélité. En même temps il reste attaché à un prix de vente compatible avec ses préoccupations du moment. Il faut donc être innovant et capable d’apporter une prestation de service adéquate et propice à venir s’insérer dans des instants de pause attractifs voire repensés aussi en termes d’aménagement des espaces accueillant nos solutions boissons, snacking automatique.

BDA bio espress

Nombre d’automates : + de 3000

Nombre de consommateurs quotidiens : + de 500 000

Agences régionales : 5

Siège social : Valence

s