Le Mame Café situé dans la cité suisse est aujourd’hui tenu par deux Baristas adeptes des compétitions et notamment Emi Fukahori qui a remporté le championnat du monde du café au Brésil dans la catégorie filtre (World Brewer’s Cup). Mame signifie « grains » en japonais. Cultivé au Brésil par la ferme Daterra, sa variété Laurina, un Arabica originaire de la Réunion est naturellement faible en caféine et reste une plante rare. C’est avec ces grains que la copropriétaire du Mame Café a remporté son titre.

 

Pour parler des arômes de son café, la jeune barista utilise un vocabulaire floral et fruité. Son café est  « Chaud » car il développe des saveurs d’orange et de raisin. Il est aussi « Tiède », car son goût tire aussi sur la cerise rouge. Il est enfin « Froid », car il renferme des  notes alcoolisées, tel un rhum ou une sangria. Selon Emi Fukahori le café change de goût en fonction de sa température et de fait il invite chacun à une dégustation dans le temps

Chez Mame Café à Zurich le café se choisit donc dans une palette de saveurs fruitées, chocolatées, opulentes et  florales. Selon Emi Fukahori, un expresso nécessite autan d’attention que du bon vin. Reste à savoir partager cette connaissance et peut être codifier la palette de dégustation pour démocratiser et partager cette passion.