Toute évolution d’un marché et l’arrivée de nouveaux acteurs opérants de la croissance externe, a tendance à rende les acteurs traditionnels fébriles et à propager toutes sortes de nouvelles rumeurs voire dans des termes plus actuels des « fakenews ». Distri-Drinks situé dans la banlieue de Caen en a fait les frais ces derniers temps et son Dirigeant Pascal Nowicki a tenu à remettre les pendules à l’heure. 

Food&Coffee Markets : Depuis plusieurs semaines des rumeurs vous annoncent comme rejoignant un grand groupe de gestion ?

Pascal Nowicki :C’est en effet une rumeur qui courre et qui ne cesse de se propager au gré des indiscrétions des uns et des autres… « Rumeur, le plus vieux media du monde » pour citer le sage Jean François Revel.  Et pour cause elle se transmet de bouche à oreille… et avec les portables elle enfle à une vitesse incroyable. Bon soyons clair, vous l’avez dit vous-même il s’agit simplement d’une rumeur et rien de plus. Pas de vente de Distri-Drinks à l’horizon mais plutôt une croissance et le cap des 5 millions d’euros de chiffres d’affaires qui est dépassé cette année.

F&CM : Le marché est aujourd’hui porteur selon vous ?

P.N. : La question reste de savoir de quelle manière s’oriente le marché. Nous sommes aujourd’hui en Banlieue de Caen et Distri-Drinks couvre désormais via des agences Rouen, Le Havre, Dreux et St Lô. Avec une croissance progressive nous avons su prendre le temps d’organiser une croissance structurée et centrée sur les services clients autour de la pause boissons chaudes. Chez Distri-Drinks nous abordons une logique de prise en charge des besoins autour d’une écoute client. Il est essentiel pour nous de construire une relation client de proximité.

F&CM : Comment interprétez-vous les nouvelles tendances de consommation comme les boissons gourmandes ?

P.N. : Cette croissance se comprend du fait que les frontières culturelles sont abolies du fait des voyages et des médias qui uniformisent les tendances. Les coffeeshops, les boissons nomades ou On The GO sont des logiques que nous incorporons peu à peu dans nos offres. Le café reste le point d’accroche en entreprise mais les solutions machines permettent de proposer une offre au client qui puisse répondre à ses demandes. Les fabricants produits comme automates sont aujourd’hui plus moteurs que par le passé. C’est donc une opportunité pour nous que de venir apporter de la nouveauté dans nos offres en élargissant le spectre des recettes présentes au sein de nos assortiments.  Pour autant nous nous attachons également en premier lieu à répondre à une demande locale de produits adaptés aux habitudes de consommation. Le café grain reste le produit le plus demandé et nous centrons notre attention au quotidien afin d’offrir un Espresso de qualité, extrait de manière optimale et produisant un résultat à la tasse de qualité. Le café reste aujourd’hui synonyme d’expertise, de convivialité et de qualité. Distri-Drinks a construit sa notoriété autour d’un service de proximité et de qualité au quotidien. Notre établissement principal se situe à Cuverville mais sous sommes aussi présents au Havre, à Dreux, à St Lô et nos équipes locales s’attachent à apporter une écoute et un service de proximité à nos clients qui désormais savent bien que nous entendons respecter un service local. C’est aussi important de rester dans une approche et une écoute régionale.

F&CM : Distridrinks reste donc indépendant ?

P.N. : Nous connaissons depuis cinq ans une croissance maitrisée à la fois organique ou par rachat d’acteurs locaux qui savent que nous respecterons leurs clients. Distri-Drinks fait également partie du groupement UGDA et n’est donc pas isolé. Au contraire, cette affiliation nous permet de confronter nos pratiques, échanger et bénéficier d’un retour d’expérience entre professionnels. Je vois depuis des années des logiques de concentration qui se mettent en place avec la constitution de groupes de taille nationale. C’est peut-être une tehdance du marché avec des approches nationales mais je constate que les acteurs locaux tout comme les consommateurs restent attachés à des prestataires à taille humaine, susceptibles d’intervenir et de réagir de manière rapide et restant proches de chacun. C’est une stratégie qui aujourd’hui encore nous permet de progresser mais avant tout de satisfaire les clients qui nous font confiance donc oui Distri-Drinks reste un acteur indépendant et capitalise sur son ancrage de proximité.