David Serruys, Président du CFC – Collectif Café répond à nos questions concernant le lancement d’un évènement inédit sur le marché français, le Paris Coffee Show qui entend regrouper l’ensemble des acteurs de la filière café autour de journées professionnelles mais y associer également le grand public. Explications

Food&Coffee Markets : Vous lancez le Paris Coffee Show au mois de mai prochain, pouvez-vous nous présenter cet évènement ?

David Serruys :Après 33 ans d’existence en Province au format BtoB, fruit d’une réflexion qui a été menée par le Conseil d’Administration depuis quelques années, nous avons décidé de faire évoluer notre évènement professionnel – le seul dédié au café en France – afin de réunir l’ensemble de la filière café du grain à la tasse et d’informer et éduquer davantage le grand public au café. Cet évènement aura donc un nouveau format : 3 journées réservées aux professionnels (torréfacteurs, baristas, coffee shops, épiciers fins, restaurateurs, hôteliers, etc) avec une partie du hall accessible au grand public le samedi. Ce qui permettra également aux torréfacteurs d’être présents en tant qu’exposant et de pouvoir faire déguster et vendre leurs cafés et faire découvrir leur savoir-faire. Nous mettrons en place de nombreuses animations avec un parcours du grain à la tasse ainsi que plusieurs concours, pour les professionnels mais aussi pour le grand public.  

Food&Coffee Markets : Vous avez déjà contribué au MOF torréfacteur, aux Meilleur torréfacteur de France & Meilleur mélange espresso de France… la filière café sort de plus en en plus de l’ombre ?

D.S. :Le travail mené depuis de nombreuses années par notre fédération, avec le concours de l’ensemble de la filière, permet de mettre en avant davantage encore le métier et le savoir-faire du torréfacteur ainsi que tous les acteurs du café. Nous avons créé le Concours du Meilleur Torréfacteur de France en 2010 et le Concours du Meilleur Mélange pour Expresso de France en 2013 pour valoriser ce métier passion et permettre aux torréfacteurs une reconnaissance par leurs pairs. Ces concours sont reconnus par l’ensemble de la profession. La fédération a également œuvré à l’entrée du métier de torréfacteur, torréfactrice au Concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France » qui est une nouvelle consécration et dont les premières épreuves finales ont eu lieu lors de notre dernier Congrès. Ce dont nous ne pouvons que nous réjouir et qui est l’un des rôles en tant que fédération.  

Food&Coffee Markets : Quelle est aujourd’hui la volonté du Comité Français du café au travers du Collectif Café que vous avez mis en place ?

D.S. :En 2018, nous avons créé Collectif Café afin de rassembler l’ensemble de la filière française du café du grain à la tasse mais aussi de fédérer toutes les professions du café (importateurs, torréfacteurs, baristas, coffee shops) autour du métier de torréfacteur.

Food&Coffee Markets : On sent bien que le café concerne de plus en plus d’acteurs et d’intervenants voire de financiers compte tenu de sa montée en gamme, comment abordez-vous cette tendance ?

D.S : Le marché du café évolue et les acteurs également, nous œuvrons depuis toujours pour la valorisation et la reconnaissance du métier de torréfacteur et d’un savoir-faire français.

Food&Coffee Markets : LA question que l’on peut aussi se poser reste de savoir quelles sont aujourd’hui les attentes des consommateurs français sur le café et face à l’explosion de l’offre. Le consommateur français est-il aujourd’hui un vrai amateur, un aficionado voire un coff’hyspter ?

D.S. : Par le biais du travail effectué depuis de nombreuses années par chacun des acteurs de la filière mais aussi par l’évolution des canaux de distribution et des moyens de communication avec notamment les réseaux sociaux, le consommateur devient de plus en plus aguerri au café. Le café est une boisson que l’on consomme tout au long de la journée en filtre, expresso, méthodes douces, dans les pâtisseries et même dans les plats cuisinés, les offres de machines évoluent, les chefs et pâtissiers travaillent de plus en plus en collaboration avec les torréfacteurs, chacun peut facilement consommer un bon café à la maison, mais aussi au bureau et entre amis chez les torréfacteurs qui proposent une offre de dégustation sur place ou dans un coffee shop.

Food&Coffee Markets : Le CFC organise chaque année les Journées du Café… entendez-vous faire évoluer aussi cette manifestation.

D.S : Nous avons relancé les Journées du Café en 2014 afin de sensibiliser le grand public au café et de les inviter à pousser la porte du torréfacteur à proximité de leur domicile/travail comme on se rend chez son boulanger, son boucher etc… Par les animations diverses et variées proposées par les torréfacteurs adhérents ainsi que par le travail de communication (presse écrite, tv, radio, presse digitale) et avec le concours de notre partenaire, cet évènement est devenu un rendez-vous annuel incontournable. En 2019, en raison du Paris Coffee Show au mois de mai, les Journées du Café auront lieu fin septembre/début octobre, nous étudions actuellement le format pour permettre à chacun des acteurs de participer (torréfacteurs boutique, CHR, DA, GMS, etc) ; nous communiquerons davantage d’informations très prochainement sur cet évènement.