Nous vous l’avions dévoilé en mai dernier, Foodies le concept de Micromarket que Selecta entend pousser en Europe prend se décline sur l’ensemble de ses marchés. la France n’est plus isolée car le premier concept vient d’être implanté chez Selecta et va permettre à la filiale française de commencer à présenter ses offres

Foodies n’est ni plus ni moins qu’une offre de proximité au sein de l’entreprise. Pour ceux qui connaissent le concept de restauration Daily Monop il sera alors facile de comprendre Foodies : des solutions de restaurations de type snacking disponible en vitrine réfrigéré ou en libre service, des produits ultra frais et healthy… Le micro marché est en fait une mini supérette installée sur un espace réduit en entreprise ou les employés peuvent venir acheter des produits de restauration de qualité (sandwiches ultra frais, boissons fraîches, fruits, desserts frais) . Un corner de proximité qui leur apportera une offre de qualité dans un espace compact et décontracté. L’expérience stopper est simple : les employés peuvent à tout moment de la journée venir dans l’espace, choisir des produits et les payer via une borne d’encaissement automatique. Il n’y a pas de personnel et le système s’appuie sur la confiance et la bonne pratique sachant néanmoins que l’espace est placé sous vidéo surveillance.

Avec cette offre nouvelle portée par le leader européen de la distribution automatique, le marché s’oriente vers une nouvelle direction : le micro-marché vient en complément des solutions de vending proposées au sein de l’entreprise et apporte un service additionnel orienté sur la restauration. Une logique qui permet de venir implémenter l’offre traditionnellement proposée par les opérateurs de gestion et qui élargit leur domaine de compétence. Est-ce là une opportunité pour ces derniers? Selecta semble le penser et a donc pris l’initiative de devenir moteur dans le développement de ce type d’offre. Et si on y regarde bien ce n’est pas étonnant sachant que les micro marchés sont en pleine explosion sur le marché américains : il y a plus de 20 000 micro marchés qui s’y sont ouvert en moins de dix ans et qui représentent aujourd’hui un chiffre d’affaire qui dépasse 2 milliards de dollars soit déjà plus de 10% du CA généré par le vending aux US. Plus encore ce sont les opérateurs de gestion américains qui ont préempté les micro-marchés comme activité complémentaire et additionnelle au vending… et ce afin de ne pas voir leur activité historique mis à mal par ce nouveau concept en entreprise.