Avec Free Go, Sodebo rebat les cartes de la restauration en vending

Une vitrine connectée simple d’accès et propice à l’invitation gourmande

Un petit pas pour le vending mais un bond pour les consommateurs. A l’heure de la consommation nomade, du développement croissant, des solutions de snacking et des offres prêtes à consommer Sodebo, innove en lançant la première vitrine connectée.

Le développement du sandwich et plus largement du snacking en distribution automatique a toujours soulevé des appréhensions. La contrainte technique de la distribution par spire a toujours été comprise comme « la moins mauvaise des alternatives » mais limite toujours le ranking des produits, leur accessibilité car il faut acheter le produit avant de le collecter dans les réceptacles. Pour le consommateur le parcours d’achat reste souvent inapproprié en comparaison avec des réseaux comme les vitrines libre-service chez les pétroliers ou la GMS. Par ailleurs l’achat restant unitaire, la mise en place de solutions de menus ou de paniers associés aux titres restaurants n’est pas systématique. 

Free Go la première vitrine connectée 

Sodebo a tenté de répondre à cette problématique en apportant une nouvelle expérience de consommation plus adaptée aux technologies et modes de consommation contemporains explique Lucie Modicom Cheffe de Pôle, concept de Vente & Services chez Sodebo. Ce travail qui est le fruit de plusieurs années de réflexion et de tests, a donné naissance à Free Go, la vitrine connectée de Sodebo. Concrètement il s’agit d’une vitrine réfrigérée classique permettant de voir les produits qui sont disposés en libre-service… à la simple différence que le consommateur déverrouille la vitrine via une carte Free Go sans contact. Une fois la porte déverrouillée il peut composer son panier en se servant tout simplement. Une fois ses choix effectués, il referme la porte de la vitrine qui se verrouille à nouveau. Ici pas de spires, de poussoirs : les plateaux sont munis de balances qui reconnaissent les produits prélevés. La Free Go colle à la tendance Grab & Go autrement dit le consommateur se sert et peut ensuite vaquer à ses occupations. Une logique qui entend lever à la fois la contrainte technique mais aussi donner de la fluidité dans l’acte d’achat en lui-même. En effet, avec ce principe de vitrine connectée, chaque client après avoir déverrouillé la vitrine peut prendre le/les produits en main, concrètement les appréhender avant de se servir et de refermer la porte de la vitrine qui valide la vente. Pour ce faire, la vitrine est dite connectée ce qui signifie qu’elle est en lien constant avec une plateforme d’exploitation. Ainsi cette dernière est à même de fournir les données d’exploitation pour le professionnel mais également de donner accès à chaque client à son historique d’achat. La Free Go entend aujourd’hui apporter une réponse aux besoins des consommateurs en termes de restauration en entreprise.

Simplifier le quotidien

Cette logique de consommation Sodebo s’est attaché à l’étudier de près quant à ses motivations mais également sa perception par les consommateurs. Outre les problématiques de temps et de contrainte (les Français allouent environ 40 mn à la pause déjeuner soit 20 mn concrètes pour le repas) il est d’autres facteurs qui rentrent en ligne de compte comme le budget (5,69 € en moyenne) la disponibilité (certaines pauses repas permettent aussi de mener d’autres activités en parallèle). Il s’en suit de fait une ventilation entre les différentes offres possibles qu’il s’agisse de la restauration collective (Restaurant Inter Entreprise – 40% des repas), la vente à emporter (sandwicherie – 24 des repas), la distribution automatique (23% des repas) sans compter que pour certains (14%) il n’existe pas de solution dédiée. La restauration à travers les automates est souvent décrite comme une offre de dépannage avec une offre produits et de moyens de paiement « limités ». 

Free Go entend lever ces contraintes en proposant une offre de solutions de restauration plus élargie (25 références), un mode de paiement dématérialisé qui est à même d’inclure le titre restaurant dématérialisé. L’offre de service est de plus renforcée car outre les salades, sandwiches et box, elle inclut aussi les produits de desserts et les produits frais. Une logique qui permet enfin une offre de menus associant différents types de produits. Plus encore Free Go permet aussi d’étendre les occasions d’achat.

Libérer les consommateurs, satisfaire les professionnels

Avec cette solution de restauration Sodebo entend encore une fois mettre l’accent sur l’innovation en introduisant après le sandwich, la Pasta Box, la Pizza une approche plus globale pour le consommateur. Ce concept de restauration de proximité autonome associe à la fois les produits mais aussi le mode de distribution via la vitrine connectée. L’enjeu est double car Free Go propose une nouvelle expérience d’achat pour le consommateur (qui se rapproche dès lors plus du « shopper » de la GMS mais également pour les exploitants de vending compte tenu du mode d’exploitation de la vitrine. En effet, ces derniers n’ont plus à « recharger les plateaux de spires mais simplement alimenter la vitrine. Plus encore cette dernière est à même de leur indiquer les volumes et les références à réintroduire sur ses étagères. Si les consommateurs peuvent avoir accès à leurs historiques d’achats via un site internet dédié, les professionnels quant à eux disposent aussi d’une interface de gestion back office ou ils peuvent retrouver les informations d’exploitation en temps réel. Plus encore, ils disposent de la plateforme d’achat et du catalogue Sodebo pour effecteur leurs commandes et gérer leurs achats. Si ces derniers doivent y puiser une partie des produits mis en vente dans la vitrine Free Go il leur est aussi possible d’en moduler le contenu. 

Aujourd’hui 17 vitrines sont d’ores et déjà en activité chez certains professionnels et ont permis de collecter un premier retour d’expérience. Il s’avère que les cibles premières de Free Go sont à la fois les sites étudiant (écoles de commerce, universités…) mais également les entreprises bénéficiant d’un nombre conséquent d’employés. Plus encore il s’avère que le taux de captation de Free Go est fortement plus élevé qu’un distributeur automatique traditionnel (33% vs 10%) et permet de produire un panier moyen de 4 € vs moins de 2 € pour le distributeur automatique. 

Avec Free Go Sodebo entend venir proposer un nouvel écosystème en termes de restauration en entreprise en apportant une solution plus en phase avec les attentes des consommateurs en termes de praticité, de choix et de commodité mais également aux professionnels désireux d’élargir leur offre alimentaire mise à disposition.