Le leader européen de distributeurs automatiques a annoncé réagir ainsi à la décision de la marque américaine en Suisse de réduire le contenu de certaines boissons, sans en ajuster le prix.

L’histoire semble se répéter. Au même titre que l’enseigne de grande distribution Leclerc l’année dernière c’est cette fois ci Selecta, qui en Suisse, décide de ne plus référencer certains produits de Coca Cola. Cela concerne la marque éponyme mais également certaines autres marques du portefeuille.

La raison évoquée est la réduction des formats sur le marché suisse des produits du géant américain qui passent pour le PET 50 cl à 45 cl sans abaissement du tarif. D’après la Tribune de Genève la réaction de la marque internationale des soft et jus de fruits est de souligner que chaque distributeur est libre de choisir la composition de ses assortiments. La question est de savoir qui sera vainqueur dans cette décision ? Sélecta qui entend ne pas subir de hausse de prix au litre, Coca Cola qui a le droit de mener sa politique tarifaire ou le consommateur final qui aura d’autres alternatives pour découvrir de nouveaux produits ?… Reste aussi à savoir si cette mesure qui sonne comme une sanction est appelée à durer et va concerner d’autres marchés hors de la Suisse… ? Quand un leader entend se passer d’un autre leader c’est toujours compliqué.