S & P vient de réviser les perspectives sur Selecta qui passent de négatives à stables. L’agence de notation S & P Global a publié une mise à jour sur le groupe Selecta et révisé sa note de perspectives. Ainsi les perspectives de Selecta Group ont été relevées de négatives à stable grâce une amélioration des performances d’exploitation. Par ailleurs sa cote «B» a été confirmée

Dans cette publication S & P explique que Selecta est mieux orientée pour accroître son chiffre d’affaires et améliorer ses marges grâce à une densité de routes plus importante et à un parc de distributeurs automatiques plus efficace.
S & P prévoie de plus une diminution de l’intensité en capital des activités du groupe, ce qui soutiendra la génération de cash-flow opérationnel libre et constant au fil du temps.
« Nous revoyons donc les perspectives de négatives à stables et confirmons notre notation de crédit de l’émetteur à long terme «B» pour Selecta.
Les perspectives stables reflètent nos prévisions selon lesquelles la croissance des revenus et des marges, conjuguée à la réduction des dépenses en immobilisations, se traduira par une génération de trésorerie opérationnelle libre durable et durable » a publié l’agence de notation.
De fait les dernières publications de Selecta sur ses activités ont en effet mis le focus sur ses progrès à dégager du cashflow et au redressement de ses activités. Après la finalisation des acquisitions d’Argenta et d’Express Vending l’année dernière, Selecta concentre ses efforts sur l’intégration des acquisitions et investit dans ses activités afin d’améliorer les marges d’EBITDA et la génération de trésorerie.

Les Micromarkets et le Premium Coffee comme leviers pour accroître le CA et la rentabilité

Une logique reprise par S & P qui voit dans la rénovation du parc machine, l’accélération du paiement dématérialisée (sans numéraire) et une logique de vente promotionnelles locales des leviers pour générer un niveau de vente plus important sur son parc machine. par ailleurs S & P affirme que les accords avec Starbucks et Lavazza ainsi que le développement de l’offre Micromarket (déjà 100 sites en Europe) proposés par Argenta et Express Vending seront des leviers de croissance sur les 12/24 mois prochains. Par ailleurs la densifications des tournées et des les équipements de plus en plus important en télémétrie sont pour l’agence de notation des facteurs d’amélioration de l’EBITDA. Le déploiement des Micromarkets et du Premium Coffee Service sont aussi un moyen de réduire les dépenses d’investissement à hauteur de 1,5% du CA entre 2018 et 2020. Enfin S & P note les efforts de rationalisation et de restructuration des marchés UK et France. S & P déclare néanmoins que les efforts fournis jusqu’ici doivent tendre à un FOCF (free cash flow) positif dans la durée afin de ne pas s’exposer à une mesure de descente de notation. Reste à savoir donc si le poids des Micromarkets et du premium Coffee dans le CA ainsi que le redressement des marché UK et France sauront convaincre à long terme