C’est une énorme surprise et une vraie incompréhension qui vient de survenir. Les sénateurs qui se penchent depuis deux jours sur le projet de loi sur l’économie circulaire déposé par la Secrétaire d’Etat Brune Poirson viennent de voter l’interdiction du gobelet plastique à compter du 1er janvier 2020 ! Une décision qui va à l’encontre de l’avis de la rapporteuse de la commission qui quant à elle avait émis un avis favorable au projet de loi.

C’est un vrai danger pour la profession du vending qui va se trouver en grande difficulté d’approvisionnement si la mesure n’est pas modifiée. En effet si les sénateurs ont amendé et modifié le projet de loi, ce dernier doit encore passer devant l’Assemblée Nationale d’ici la fin de l’année. La mesure votée ce matin peut encore être modifiée par les députés (ou le Gouvernement dispose d’une majorité plus favorable à ses positions). La distribution automatique est aujourd’hui doublement concernée par le projet de loi circulaire car le sort du gobelet DA peut y être décidé de même que le principe de consigne. Les prochains mois vont être décisifs. Le syndicat Navsa se déclare « pleinement mobilisé » pour défendre les intérêts des professionnels face à « cet état d’urgence économique majeur ». Rappelons qu’une interdiction du gobelet plastique si elle doit avoir lieu doit aussi s’accompagner d’une indication quant aux autres types de contenants (gobelet carton, gobelet biosourcé…) pouvant être autorisés d’une part, et nécessite impérativement de laisser un temps d’adaptation pour sourire les produits alternatifs et s’assurer de leur disponibilité en termes de volumes, le vending utilisant plus de 3 milliards de gobelets par an.

Le syndicat Navsa se tient à la disposition des professionnels pour plus de précision