Dans un discours éloquent adressé à l’ensemble de la profession européenne, Navsa ,par la voix de son Président Pierre Albrieux, a tenu à alerter l’ensemble des professionnels européens quant au danger de l’interdiction annoncée du gobelet plastique en distribution automatique.
A l’occasion des 25 ans de EVA (European Vending & Coffee Service Association), anniversaire qui s’est récemment tenu en Italie, Pierre Albrieux, Président de NAVSA a tenu a prendre la parole et par là même date auprès de ses confrères européens. Alors que la France est sous le coup d’une interdiction des gobelets plastique, Pierre Albrieux a tenu à sensibiliser et alerter l’ensemble de ses confrères d’une part mais également les industriels européens sur les dangers que produirait inévitablement cette interdiction. Ce dernier n’hésite pas à qualifier «d’état d’urgence économique » la mobilisation que Navsa a décrété. Une interdiction pure et simple du gobelet plastique sans aucune modalité et mesure d’accompagnement, au moins en termes de délais, risque en effet de peser économiquement sur l’ensemble des professionnels français. Le coût du gobelet carton est d’une part d’ores et déjà supérieur au gobelet plastique mais d’autre part plane toujours la menace d’une éco-contribution à supporter en corollaire de l’interdiction.

Par ailleurs, la mise en place du gobelet carton dans les automates, sa fragilité ainsi que les contraintes d’exploitation sont encore peu quantifiables mais auront un coût. Le coût réel de la mesure souhaitée par les pouvoirs publiques sera à n’en pas douter un enjeu dans les prochains mois, enjeu financier d’une part mais également technique et opérationnel. Le Président Pierre Albrieux a clairement exposé les faits et appelé à une solidarité de la part de ses homologues et confrères. Un message qui a clairement exposé les faits à l’ensemble de la profession. Nous en publions le texte intégral ci dessous. 

Une prise de parole qui ne vise pas à défendre la gobelet plastique ou condamner le gobelet carton mais à mettre en garde des dangers de la future loi sur la santé financière du secteur en France

_____________________________________________________________________________

«  Je vous prie, Mesdames et Messieurs, de bien vouloir excuser un discours qui sera en français, n’étant pas un familier de la langue de Shakespeare.Je vous remercie vivement Monsieur le Président de l’Association Européenne, je remercie également ERWIN de me laisser la parole quelques instants pour vous informer de la situation très préoccupante de la Distribution automatique en France concernée par trois sujets :- le jetable plastique ;- la consigne ;- la nutrition.Je suis certes Président de la Fédération Française de la Distribution automatique, mais je suis avant tout un gestionnaire et j’exerce ce métier depuis 43 ans dans la ville de Lyon.Bien que je sois dirigeant d’une PME, mes pairs m’ont élu depuis une dizaine d’années au Conseil d’Administration de NAVSA et pour un second mandat en tant que Président de la Fédération française.Tous m’accordent un soutien sans faille car ils savent que j’ai non seulement l’expertise technique mais encore la culture du bilan et de l’EBITDA, le hasard de la vie m’ayant conduit à étudier 6 ans durant le Droit privé des Affaires.Après la publication de la Directive « SUP » en juin de cette année, la France, comme elle en a coutume, a voulu laver plus blanc que blanc et envisage ainsi, en lieu et place des mesures de réduction de la consommation normalement prévues pour certains produits en plastique à usage unique, des mesures d’interdiction, sans égard pour les acteurs économiques.A la suite d’un entretien, en mai, avec une représentante du Ministère Français de l’Ecologie, j’ai déclaré dans l’heure l’ETAT DE CRISE pour notre Fédération et lancé une ALERTE à l’ensemble de nos adhérents.Je comprenais alors que l’objectif des pouvoirs publics n’était plus d’interdire tel produit en plastique, notamment notre gobelet, mais de bannir à terme le jetable.Il ne s’agit donc plus d’un combat ECOLOGIQUE mais d’un combat POLITIQUE.Dans ce contexte, j’ai mis notre FEDERATION EN ETAT D’URGENCE ECONOMIQUE ABSOLU.Notre Profession est d’ores et déjà sous le coup de l’interdiction de la spatule plastique à partir du 01/01/2020. Elle est maintenant menacée par :*L’interdiction du gobelet plastique, voire du gobelet carton pelliculé puisque celui-ci comporte un film plastique.*L’absence de feuille de route des autorités publiques sur la matière de substitution qui serait autorisée.*La pénurie certaine, liée au fait qu’aucune industrie de l’emballage ne peut ni fournir dans des délais si courts le marché français (et encore moins européen), ni a fortiori investir dans une solution de remplacement plutôt qu’une autre, dans ce contexte d’incertitude juridique.                                           Notre Profession est également menacée en France :*Par la consigne de la bouteille PET et de la canette, le risque étant, notamment, que ce soit au gestionnaire de déconsigner également des emballages qu’il n’aurait pas vendu.                                                                                                                                                 *Par le risque aussi qu’une écocontribution soit instaurée pour financer une nouvelle filière de recyclage à destination notamment des gobelets, quel que soit leur nature, utilisés par les gestionnaires.Pour toutes ces raisons, Notre Profession court un grave danger et risque d’être sérieusement mis à mal. J’ai donc jugé nécessaire de venir m’adresser à vous ici, malgré un emploi du temps que vous imaginez chargé.Mon message sera simple – et c’est non sans une certaine émotion que je vous l’adresse. Je l’intitulerais d’ailleurs volontiers : l’Appel du Lac Majeur.Je suis heureux de lancer cet appel dans ce beau pays qu’est l’Italie, auquel je suis particulièrement attaché ayant été formé à la gestion de l’Entreprise par un Italien qui vivait en France, homme d’exception qui était originaire de Cioccerie, région d’Italie qui résista à toutes les invasions, dans le village de ARCE tout proche de celui d’Arpino où naquit Caius MARIUS et Cicéron.Vous comprendrez donc que je suis particulièrement aguerri à la défense des intérêts de notre profession.Cette Italie qui nous accueille aujourd’hui est avant tout le pays du réalisme économique, tandis que je dois subir chaque jour dans mon pays une hystérie collective autour du plastique.Voici donc l’appel que je vous lance et pour paraphraser Cicéron lors de son premier discours contre Catilina, je vous dirais :« Quousque tandem abutere, Législature, patienta Nostra. »(Jusqu’à quand, LEGISLATEUR, abuseras-tu de notre patience ?)
GESTIONNAIRES D’EUROPE !Je vous demande de me croire : notre profession est en grand danger.Je sais que nous devons opérer la transition écologique mais j’affirme que celle-ci doit être raisonnable et raisonnée : comme vous, je suis un chef d’entreprise responsable et, loin des pressions, nous nous battons pour la survie d’un secteur, pour la pérennité de la Profession, pas contre l’écologie.Nous avons auditionné les industriels fabricants de gobelets.De leur aveu même, il leur faudra 5 ans pour être en mesure de répondre à la demande française en gobelets de substitution.Notre gobelet est très technique, c’est pourquoi l’élaboration d’une solution de remplacement nécessite du temps !
AMIS INDUSTRIELS D’EUROPE !!!Je vous demande de me croire : vous êtes avec nous concernés.L’impact économique serait tel que vous en subiriez nécessairement les conséquences.Je profite également de ma présence en Italie, acteur incontesté de la torréfaction, pour vous informer que le danger autour de la capsule se précise de plus en plus en France.Je ne TOLERERAI JAMAIS d’être considéré comme un ENNEMI DE L’ECOLOGIE. J’ai ABSOLUMENT conscience de l’impact de nos comportements sur notre propre santé.NAVSA combattra donc l’irresponsable incertitude juridique face à laquelle nous place notre Gouvernement. Mais c’est uniquement l’unité européenne, au sein de l’Association européenne, qui fera véritablement notre force !GESTIONNAIRES D’EUROPE !INDUSTRIELS D’EUROPE !Ne laissez pas mourir une activité si passionnante, créatrice d’emplois et de richesses.ENSEMBLE, nous pouvons construire un monde meilleur pour les générations futures, un monde plus respectueux de la planète et de notre santé, mais en phase avec la réalité économique.La France, LA FEDERATION NAVSA a besoin de vous.Rapprochez-vous de nos trois représentants, échangez, soyez interactifs et créatifs sur ces sujets dans vos différents pays.C’est le moment, nous sommes tous là réunis.Demain, je reprends le combat en France.
Ce métier est la passion de ma vie !Vive la distribution automatique ! Vive la passion du café ! Vive l’ASSOCIATION EUROPEENNE DE LA DISTRIBUTION AUTOMATIQUE ET DU SERVICE CAFE. JOYEUX 25° ANNIVERSAIRE !

PIERRE ALBRIEUX, Président de la Fédération française NAVSA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here