» Il est très difficile, en cette période, de faire des projections à moyen terme « 

281

Dirigeant de DA43, Partick Souveton reste prudent quant à l’avenir. Selon lui la reprise va être lente et passera par une écoute des clients et leur réassurance !

Food&coffeemarkets : Comment avez-vous abordé le confinement ?

Patrick Souveton : Comme pour nombre d’entre nous, la nouvelle a été dure. Nous avons immédiatement pris des mesures importantes pour sauvegarder nos emplois et notre outil de travail, tout en assurant à nos clients en activité, la même qualité de service.

Nos partenaires financiers, nos fournisseurs et nos clients nous ont soutenus dès le départ de cette triste période que nous vivons tous. Nous constatons à date une perte de 80% de consommations sur nos distributeurs. 

F&CM : Comment avez-vous passé cette période ?

P.S. : Nous avons mis la société en mode « survie », avec le recours au chômage partiel pour une grande partie du personnel ; nous avons obtenu un gel des crédits et le décalage de certaines échéances ce qui nous a permis, pour l’instant, de survivre.

Nous attendons les mesures gouvernementales et une « relance économique rapide » pour pouvoir repartir.

F&CM : Que vous a appris cette crise sanitaire ?

P.S. : Les leçons à tirer pour chacun d’entre nous reste que la santé est importante, plus importante que les affaires et les finances. La nature nous le rappelle. De tels évènements impossibles à prévoir nous ont fait prendre conscience que pour la bonne gestion d’une petite entreprise comme la nôtre, nous nous devons de travailler sur la gestion d’une bonne trésorerie. 

F&CM : Comment abordez-vous le déconfinement ?

P.S. : Nous allons nous organiser « à la semaine » en fonction de la reprise d’activité de nos clients. Il est aujourd’hui très dur de l’anticiper. Aussi restons-nous en contact régulier avec chacun d’eux afin de leur assurer la qualité et la continuité du service une fois la reprise de leur activité.

Nous avons mis en place des procédures NAVSA pour le respect du nettoyage et désinfection de l’ensemble de nos distributeurs.

Nous avons équipé nos collaborateurs de masques, gel, gants et lingettes hydroalcoolique. Nous nous devons de rassurer les décideurs dans les entreprises et les convaincre que les espaces de pause sont essentiels à la vie sociale de leurs collaborateurs et ce même en période de distanciation sociale et de gestes barrière. Nous allons mettre tout en œuvre pour maintenir ces espaces « plaisir » fonctionnels.

Notre grosse inquiétude concerne les sites publics où beaucoup de décideurs trouvent plus simple de bannir nos distributeurs que de réellement travailler à un aménagement des espaces et des procédures.

F&CM : Selon vous les consommateurs et les clients sont-ils prêts à revenir consommer sur les machines ?

P.S. : Nous nous attendons à une réouverture très progressive et à une perte d’exploitation d’environ 40 % chez nos clients. En effet, le télétravail, la peur de la contamination sur les distributeurs et les mesures de distanciation sociale devant les machines vont obligatoirement impacter nos consommations. Malgré tout, nous restons confiants sur le fait que cette perte d’exploitation va se réduire au fur et à mesure des mois. Nous attendons la suite pour en savoir plus…

F&CM : Quelles sont vos prévisions d’ici la fin de l’année ?

P.S. : Suite à un fort développement en ce début d’année, et des investissements conséquents, nous espérons une reprise d’activité 80% à partir de septembre. Cela va dépendre du contexte dans lequel nous nous trouverons. Il est très difficile, en cette période, de faire des projections à moyen terme. Nous avançons au mois le mois.