En cette période de déconfinement, les salles de pauses sont souvent fermées. Les gestionnaires ne peuvent pas accéder aux machines et doivent aujourd’hui subir une double peine : une perte de chiffre d’affaire pendant le confinement et désormais l’interdiction pour les consommateurs de profiter des distributeurs automatiques lors de leur retour sur le lieu de travail au mépris des protocoles qui aujourd’hui plaident pour le maintien des interactions sociales mais avec un respect des gestes barrière.

Le phénomène à pris une telle ampleur que le journal de 20H a traité cette problématique.