« Nous ne sommes pas prêts d’oublier cette année 2020 »

76

C’est le constat de Jérôme Santer (A.N.S.). Comme ses autres collègues, ce gestionnaire du Nord de la France a enregistré une baisse importante de l’activité et reste persuadé que le retour à la normal va s’effectuer dans le temps et risque également de se traduire par un volant de consommations à périmètre équivalent moindre une fois l’épisode Covid-19 passé.

Food&cofeemarkets : Comment avez-vous abordé la logique de confinement ?

Jérôme Santer : Avec une profonde incertitude, nous n’avions jamais été soumis à un arrêt aussi soudain de l’activité. Nous avons réduit la voilure au fur et à mesure des fermetures d’entreprises, tout en maintenant la prestation pour le peu de clients en activité.

F&CM : Comment avez-vous passé cette période ? 

J.S. : Nous nous sommes posés beaucoup de questions, nos conseils ont eu beaucoup de mal à nous répondre, suite aux différentes mesures du gouvernement. Il a fallu mettre en place un plan de continuité (bien aidé par le groupe), revoir notre organisation et gérer l’angoisse de nos équipes.

F&CM : Comment abordez-vous le déconfinement ?

J.S. : Avec impatience, nous sommes bien conscients que la sécurité de tous est importante, mais la mise en place stricte des gestes barrières doit nous permettre de reprendre nos activités chez nos clients. Malheureusement dans certaines entreprises et administrations nous sommes confrontés à la mise en quarantaine de nos distributeurs. Sous prétexte qu’il leur est impossible de mettre en place les gestes barrières en salles de pauses, nos distributeurs sont coupés et estampillés d’affiches Covid 19. C’est surprenant dans la mesure où par contre, ils ont les solutions pour les postes de travail…

Malgré les éléments en notre possession (veille Navsa), consignes du ministère du Travail, protocole de déconfinement, etc… nous ne pouvons aller toujours à l’encontre des consignes internes des entreprises. Sans parler des médias audiovisuels qui nous ont bien savonné la planche.

Et pourtant rappelons que l’accès aux distributeurs de boissons dans l’entreprise participe à la bonne application des gestes barrières, en motivant des lavages de mains supplémentaires. Le déconfinement va être long et compliqué à mon sens.

F&CM : Selon vous, les consommateurs et les clients sont-ils prêts à retourner aux machines ?

J.S. : Oui, bien sûr, pour le consommateur qui est toujours en poste dans les locaux de son entreprise. Mais nous ne pourrons pas compter sur les consommations importantes des personnels bureaux en télétravail ? Quid des gros pôles tertiaires qui aujourd’hui ont opté pour le télétravail dans le futur ?

De plus, la mise en place de la distanciation dans les locaux impose des plans de circulation et d’accès restreint aux salles de pauses, cela engendrera une baisse supplémentaire des consommations.

F&CM : Quelles sont vos prévisions d’activité d’ici la fin de l’année ?

J.S : Difficile de prévoir une reprise totale de l’activité dans cette crise inédite. Je suis persuadé qu’au retour à la normale, nous ne récupérons pas nos niveaux de chiffre d’affaires comme ce fut le cas lors du passage aux 35 heures, à l’interdiction de la cigarette en entreprises … Nous ne sommes pas prêts d’oublier cette année 2020 !

Néanmoins et comme d’habitude nous allons continuer à déployer le meilleur service possible pour proposer des moments de pauses gustatives et agréables en entreprise. Nous pouvons encore compter sur nos clients devant la machine à café pour partager entre collègues, mais bien sûr dans le respect des gestes barrières…