C’est une des conséquences du covid et du désintérêt croissant des consommateurs américains pour les eaux embouteillées jugées peu propices à la lutte contre le gaspillage et la logique plastic-free. C’est aussi peut être une résultante de la pression des pouvoirs publiques et de grandes municipalités visant à privilégier les solutions d’eau micro filtrée aux USA. Nestlé Waters étudie la vente des marques locales jugées peu dynamiques (Poland Spring, Deer Park, Ozarka, Ice Mountain), la marque d’eau de source de montagne Arrowhead ou encore Nestlé Pure Life. Par contre pas question de céder les marques internationales présentes sur ce marché et dont les dynamiques sont bonnes. Autrement dit ce sont les marques mainstream dont Nestlé Waters entendrait se séparer en se concentrant sur les marques premium voire fonctionnelles qui sont plus valorisées… et donc rentables. C’est une décision qui s’inscrit de manière plus large sur la transformation du groupe au niveau mondial mais qui n’est pas neutre car le marché nord américain représente à lui seul la moitié des ventes mondiales.