Le leader de la distribution automatique européenne est touché de plein fouet par la crise du Covid. Aéroports et gares déserts, bureaux avec une activité réduite… le résultat se traduit par une chute des ventes de près de moitié au cours des trois derniers mois qui ne représentent que 227 millions de francs suisses. La perte d’exploitation consécutive est de 1,8 millions de francs (FCH) et inévitablement l’Ebitda est négatif à -9,1 Mio FCH contre +46 Mio sur la même période en 2019.

Au cours du premier semestre le chiffre d’affaires de Selecta réalisé s’élève à 610 Mio de francs. La société dispose encore d’un free cash flow positif sachant que KKR a investi 54 millions supplémentaires en mars dernier assurant une disponibilité de liquidités. L’ensemble des ces chiffres ont été annoncé lors de la dernière conférence de presse. Les retours suites à cette conférences semblent avoir laissé les observateurs perplexes car l’endettement global de Selecta atteint désormais 1,8 milliard de francs (FCH). Bon nombre d’experts se demandent de quelle manière Selecta sera en mesure de faire face à ses obligations dans les mois à venir compte tenu de la situation économique dégradée. En effet la charge financière annuelle du groupe pour honorer la dette avoisine 130 Mio d’€ et elle va inévitablement devoir être renégociée d’une manière ou d’une autre si Selecta entend rebondir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here